AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Ava • don't put the blame on me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité






MessageSujet: Ava • don't put the blame on me Sam 20 Mai - 13:25


(Avalon "Ava" Raine)




nom et prénom : Avalon, ta mère t'a affublé de ce prénom, non pas parce qu'elle le trouvait joli, mais parce qu'elle n'avait pas réfléchit à l'importance d'un nom. Il n'avait fallu que d'une publicité pour l'ouverture d'une pizzeria, le Avalon's. Ca sonnait bien, alors ta génitrice n'a pas cherché plus loin. Et de toute manière, tout le monde a fini par t'appeler "Ava", elle la première. Raine, tout comme ta mère. Elle était ton seul parent, ton père s'étant tiré bien avant ta naissance.  âge, date et lieu de naissance : T'es née dans un des quartiers les plus pourris de New York, un certain 16 novembre. T'as actuellement 28 ans, t'approchant dangereusement la trentaine. T'as pas vraiment hâte de passer ce cap. origines et nationalité : La seule certitude que tu as, c'est celle d'être New-yorkaise. Ton géniteur tu n'la jamais vu, tu ne sais pas qui il est ni d'où il vient. T'es américaine, le reste tu t'en moques un peu. métier/études : Tu n'as jamais été une excellente élève, tu t'en fichais un peu d'aller en cours. Néanmoins, t'étais pas un cas totalement désespéré. T'as réussi à devenir flic et ça te plaisait. C'était ton truc, t'étais faite pour. Ou peut-être pas tant que ça puisque tu as du rendre ton insigne. T'étais pas assez clean pour eux,
bien trop accro à l'adrénaline mais surtout à la cocaïne. Tu n'avais pas hérité que des beaux yeux de ta mère, t'avais aussi son penchant pour la drogue et l'alcool. La pomme ne tombe jamais loin de l'arbre comme on dit, non?  Mais y'avait pas que ça. T'étais aussi un peu folle, sûrement ça qui t'a valu ton petit séjour en taule. statut amoureux : Célibataire. Tu sais pas trop ce que t'aime le plus, ton ex ou la dose de meth qui traîne dans ton sac. à dartmouth depuis : Depuis une quinzaine d'années. T'étais qu'une ado lorsque toi et toute ta fratrie d'enfants bâtards débarquèrent chez une vieille tante après le décès de votre mère. traits de caractère : T'es une névrosée, ça c'est certain. T'es têtue, bornée, plus butée qu'une mule quand tu t'y mets. T'es aussi susceptible, parfois, quand t'assume pas la vérité. T'es rancunière aussi, un peu. Beaucoup. T'es une opportuniste, tu prends ce qui vient et comme ça t'arrange. T'as toujours été très indépendante, tu t'occupes de toi sans demander d'aide à personne. D'ailleurs, t'es trop fière pour demander de l'aide. Toutefois, t'es loyale envers les tiens, protectrice envers ceux que tu aimes. Un brin jalouse, de toute évidence. Possessive également. Après tout, ce qui est a toi est à toi. Débrouillarde, tu obtiens ce que tu veux grâce à tes propres efforts, et si tu échoues tu ne pourras t'en prendre qu'à toi-même. Tu es impulsive, téméraire. Une tête brûlée,
dangereusement audacieuse. T'as sûrement plus l'air d'un rottweiler que d'un caniche, c'est évident. Tu montres facilement les dents, n'accorde que peu ta confiance, mais t'es pas aussi froide que tu t'en donne l'air. T'es pas insensible, même si tu joues les dures à cuir. T'es peut-être pas une grande romantique, mais t'espère quand même trouver un jour ta moitié. Tu fais la sourde oreille, mais quand on te blesse dans ton ego tu ne peux t'empêcher de ruminer dans ton coin. Ça te perturbe, te fais prendre conscience que t'es entichée de défauts. T'es pas une femme fragile, ni même douce. T'es plutôt brute de décoffrage, tu parles mal mais t'es comme ça. T'es sociable, extravertie, t'aimes pas vraiment la solitude. T'es intelligente, maligne, même si cette saloperie de drogue que tu t'infliges te mets souvent les idées à l'envers. Tu parais sûre de toi, alors qu'au fond tu te sens complètement perdue. T'as eu une enfance de merde, mais t'avais réussi à rectifier le tir avant de finalement sombré dans la débauche. T'as pas une vie facile, tu te sens médiocre et pourtant t'espère secrètement qu'un jour tout ça va s'arranger.  avis sur l'amour : T'as longtemps été accro à un homme, plus encore qu'à cette saleté qui intoxique ton corps. Mais quand t'as découvert qu'il flirtait avec une autre, t'as pété un plomb. T'es allée rayer sa caisse, lui a crevé ses pneus. Puis t'as rendu visite à sa blonde, lui faisant comprendre qu'elle ne devait plus toucher à ton mec. Tu l'avais agressé, détruit son appart' et l'avais traumatisé à vie, comme l'avait si bien résumé le juge et son avocat. Et le pire dans tout ça,
c'était qu'il ne s'agissait que d'un quiproquo. Tu t'étais persuadée qu'elle draguait ton mec alors qu'en réalité elle n'était que sa soeur.
Au moins, tu t'étais bien fendu la poire durant ton séjour à l'ombre. Ton avis sur l'amour? Les sentiments ne sont que source de problèmes! crédits : Exordium - Tumblr

- une citation de votre choix  

01. Tu n'étais qu'une erreur selon ta génitrice. T'étais pas prévue au programme, ni même désirée. Ta mère ne t'attendait pas, mais elle t'a quand même garder lorsqu'elle apprit qu'elle était enceinte. Elle avait pensé que sa grossesse lui permettrait de faire rester son mec de l'époque, ton géniteur. Leur relation sombrait vers sa fin. Dès lors qu'elle annonça à ton père qu'elle attendait un bébé, ce dernier déserta ses responsabilités aussi lâchement que rapidement.
Ta mère se remit très vite de sa rupture dès qu'elle réalisa qu'être une mère célibataire lui donnait droit à un revenu social, sans même lever ses fesses de son fauteuil. 
02. T'es pas la seule à ne pas connaître ton père. Toute ta fratrie n'êtes que des bâtards. Vous n'avez que votre mère en commun, tous ayant un père différent. T'facon, votre mère s'était une toxico. Elle ne faisait rien pour vous, si ce n'était tolérer vos présences dans le trou à rat qu'était sa maison. Vous vous êtes élevés seuls, veillant plus où moins les un sur les autres. Contraint de vous débrouiller par vos propres ressources, faute de mieux.
03. Un jour, la fatalité la rattrapa. Ta mère était morte, quittant la vie de la plus prévisible des manières. Une overdose. Cela ne vous a pas plus touché que ça, à vous, ses gamins. Elle n'avait toujours fait qu'acte de présence, sans jamais s'intéresser à vous. Son décès vous avait expédié tout droit en Angleterre, atterrissant chez une grande tante que vous découvriez à peine. Elle était vieille, et accueillir autant de gosses d'un coup c'était du boulot. Elle avait fait de son mieux, mais elle aussi avait finalement quitté ce monde quelques années plus tard.
04.T'as toujours été une casse-cou, intrépide. T'aime l'adrénaline, les sensations fortes. On sait pas vraiment si c'est du courage ou de la stupidité tant tu es insouciantes. Tu te lances tête la première, pas grand chose n'a l'air de t'effrayer. T'as le sang chaud, un tempérament de feu. Tu t'enflammes vite. Trop peut-être, car cela te met souvent au coeur de nombreux conflits, que tu l'ai voulu ou non. T'es du genre bagarreuse car tu sais qu'à force de te faire taper dessus t'as gagné en habileté. Tu ne te laisse pas non plus faire, tu attaques même souvent la première. T'es sûrement pas la meilleure, mais tu sais te défendre suffisamment férocement pour qu'on ne vienne pas te chercher des noises. Et puis ton intégration chez les flics t'as aussi appris quelques prises bien sympathique. 
05. Malheureusement, t'as choppé la même addiction que ta défunte mère. Au lycée t'as toujours été entouré par les mauvaises fréquentations, alors forcément, il n'y avait pas que ta mère qui consommait. Il y avait aussi ta bande de pote. Ta génitrice c'était pas la mère de l'année, ni même le meilleur modèle que tu pouvais avoir. Pourtant t'as commencé à consommer toutes ces merdes simplement parce qu'elle aussi le faisait. T'avais certainement souhaité te rapprocher d'elle, et qu'elle pire idée que de prendre exemple sur cette dernière. D'ailleurs, tu te prédis le même destin tragique. T'es pas aussi dépendante aux drogues qu'elle pouvait l'être. T'es convaincue de pouvoir gérer. T'en prends moins, c'est évident, mais t'arrive pas à rester clean bien longtemps.
06. Cette addiction t'a d'ailleurs coûté ta place au sein de la police. Lorsqu'ils ont découvert que tu consommais, tu avais été suspendu. Ils t'avaient même laissé une chance de revenir si tu parvenais à te sevrer, car t'étais un bon flic. Mais comme à chaque fois qu'il t'arrive un truc bien, tu fous tout en l'air. A croire que c'est plus fort que toi.
07. T'as même gagné le gros lot en faisant de la taule. Y'avait pas plus pathétique. T'avais harcelé une fille, avais saccagé son appartement et l'avais menacé. Pourquoi? Parce qu'elle avait l'air de flirter d'un peu trop près avec ton petit-ami. T'as passé une année à l'ombre, alors qu'en fait il s'agissait seulement de sa soeur. 
08. Depuis t'arrives pas à remonter la pente, tu continues de sombrer dans la débauche. T'as pas réussi à trouver un job stable, plus personne te veux depuis l'incident. Tu fais que des petits trucs au noir, des petites magouilles qui rapportent. T'as aussi vécu dans la rue pendant un temps, avant de finir par te trouver un squatte que tu partages avec d'autres pommés dans ton genre. D'ailleurs, ça les fait marrer de savoir qu'un jour t'as été flic. Ils te prennent tellement pas au sérieux. Faut dire qu'ils n'ont pas tort, t'as pas du tout la tête de l'emploi.
09. Tes talents de cuisinière se résume aux burgers à emporter du fast-food du coin. Tu sais faire cuire des pâtes, après faut pas t'en demander trop. T'es incapable de réaliser un repas un peu sophistiqué sans mettre le feu à ta cuisine. Une fois t'as même oublié d'enlever l'aluminium d'un plat de reste lorsque tu l'as mis au micro-onde. Les étincelles qui en émanaient n'avaient rien de décoratif! 
10. Le café, c'est ce qui te permet de te réveiller le matin. Ça aussi t'en a besoin, quotidiennement. T'en bois tout le temps, toute la journée. Tu l'aimes noir, sans sucre. Mais tu l'apprécie davantage lorsqu'un peu de whisky vient tapisser le fond de ton breuvage.
11. Côté coeur, t'as pas été gâté là non plus. T'avais jamais vraiment aimé quelqu'un avant lui. Tu savais même pas ce qu'était d'avoir des sentiments, des vrais. T'avais été plutôt volage, rien ne valait la peine d'être pris au sérieux. Puis il est arrivé dans ta vie alors que t'avais rien demandé. Tu t'en ai éprise, ressentant des choses que tu n'avais jamais connu. Les sentiments gangrenaient ton corps tel un cancer, impossible de t'en défaire. C'était nouveaux. C'était bizarre.
Il était tombé amoureux de toi, telle que tu étais, sauvage et indomptable. Longtemps tu lui avait caché la vérité sur ton petit problème d'addiction. Lorsqu'il le découvrit, il souhaita ardemment t'aider à vaincre ce vice. T'avais essayé plus d'une fois, pour lui, mais chaque fois tu replongeais. Les querelles s'étaient alors installées dans votre couple, lui ne supportant pas de te voir de détruire ainsi. Vous vous criez dessus, mais tu savais qu'il ne voulait que ton bien. Lorsque votre relation devint fragile, t'avais perçu la distance qui s'était installée entre vous. T'avais peur qu'il te quitte, t'avais peur que votre histoire s'arrête là. Alors quand tu l'as vu au loin avec cette blonde, tout sourire, tu t'es imaginée des trucs et t'as pété un plomb. De rage t'es aller bousiller la voiture de ton mec avant d'aller foutre la trouille de sa vie à sa soeur.
12.T'as pris une balle un jour, dans le flan gauche. T'étais encore flic à cette époque, tu voulais jouer les héroïnes. T'avais une piste, on t'avais filé un bon tuyau. Tu l'avais suivi mais apparemment ta présence ne se révéla pas être une surprise. On t'as tiré dessus puis on t'a abandonné là, te laissant de vider de ton sang. T'as eu de la chance que quelqu'un ai entendu le coup de feu et a alerté la police. Ton ancien coéquipier t'as alors trouvé inconsciente et t'as emmené d'urgence à l’hôpital le plus proche. Dès lors, une nouvelle marque est venu s'ajouter à tes nombreuses cicatrices.
13. Tu ne sais pas nager. Ouais c'est bête, hein? T'as juste jamais eu la chance d'apprendre, ni même d'aller un jour à la mer. T'es jamais allée à la piscine non plus, tu voulais pas que quelqu'un découvre ton petit secret. Ça te gène, t'as l'impression de pas être comme tout le monde alors tu le caches honteusement. 
14. Ce que sais très bien faire en revanche, c'est jouer la comédie. T'en es pas super fière, mais t'arrives à mentir sans bafouiller. T'es même plutôt douée. T'as réussi à en duper du monde grâce à ça, mais t'as également récolté ce que t'as semé.
15. T'aime pas la solitude. T'as peur de te retrouver seule, un jour. T'es toujours entourée, y'a qu'à voir l'endroit où tu vis. Vous êtes trois à cohabiter dans un appartement pourri à peine assez grand pour vous. Même en prison, t'étais pas totalement seule. Il y avait les gardes avec lesquels tu t'amusais à rendre dingues, puis y'avait aussi les autres nanas avec qui t'étais enfermée. Et quand t'es dehors, ou assise dans un bar à enchaîner les verres, y'a toujours quelqu'un que tu connais.  C'est cette même angoisse qui t'a fait faire une crise d'hystérie auprès de ton mec.
16. Ton mec. Ou peut-être ton ex, d'ailleurs. C'est surement plus juste de dire qu'il est ton ex, bien que toi tu l'aimes encore. Après l'incident, il a assisté au procès, il est même venu te voir en prison. Deux fois. La première, il était en colère, il voulait que tu saches qu'il t'en voulait terriblement et qu'il n'était pas sur de te pardonner. Il ne comprenait pas ce qu'il t'étais passé par la tête. Il t'aimait encore mais n'était pas certain de vouloir rester avec la dingue qui a menacé sa soeur. Il n'était pas dupe, il était conscient que ta folie était en grande partie du aux saloperies que tu consommais. La deuxième fois, et la dernière, il est venue pour te dire au revoir. Sa rancoeur lui était passée, mais il ne pouvait plus supporter ton comportement, ni la drogue que tu continuais à prendre. Tu t'autodétruisais et ça le rendait malade. Il en avait marre d'essayer vainement de t'aider alors que toi tu profitais de son absence pour t'enfoncer davantage. Il voulait se ranger, il voulait une vie saine et une relation stable. Il aurait souhaité que ce soit avec toi, mais tu t'avérais être plus un poison qu'une bénédiction. Il t'avait quitté, il n'arrivait plus à te faire confiance. Ca t'as brisé, t'en étais morte à l'intérieur. T'avais même senti ton coeur se réduire en miette. Mais plutôt que de lui montrer ta peine t'as jouer les insensibles, préférant l'insulter et lui crier d'aller se faire foutre. 
17. T'as le sommeil léger. T'es constamment sur tes gardes, sans même savoir pourquoi. Le moindre bruit suspect te réveille. T'arrives pas à t'endormir avec la télé ou un quelconque bruit de fond. T'as besoin du calme, du silence. Même le plus petit son arrive à perturber son sommeil. Surtout s'il n'est pas habituel.
18. T'as jamais été très à l'aise avec les gamins. Pas que tu les aimes pas, mais ils sont plus appréciables de loin. Les bambins c'est pas trop ta tasse de thé, ça te remémore les vieux souvenirs. Ceux qui te rappellent que ta mère n'a jamais été présente pour vous, toi et tes frangins. A toutes les fois où t'as du prendre soin d'eux, t'en occuper comme si c'était toi l'adulte de la famille alors que t'étais juste l'aînée, à peine plus âgée qu'eux. Ils te perturbent ces mômes, t'agacent même, mais eux semble beaucoup t'apprécier à ta plus grande surprise. T'es maladroite quand t'as la malchance de devoir t'en occuper, tu fais de ton mieux, ça ce voit et c'est ce qui rend la situation encore plus comique.
19. T'es une adepte de la junk-food, logique quand on n'a aucun talent en cuisine! T'adore la bouffe chinoise, mais rien ne remplacera jamais la pizza. Elle est la base de ton alimentation!
20. T'es pas non plus une grande sportive, toutefois tu vas faire ton jogging matinal chaque matin. C'est une habitude que t'as prise du temps où t'étais flic. Fallait garder la forme, alors t'allais courir tous les jours. Et c'est resté.


pseudo et prénom  : Liv âge, pays  : 21,
France inventé, préliens : Prélien de Wes Raine comment avez-vous connu le forum : un top-site je crois    avis sur le forum  :  


Code:
<b>jaimie alexander</b> ▵ <i>avalon raine</i>
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité






MessageSujet: Re: Ava • don't put the blame on me Sam 20 Mai - 13:44

t'es belleuuuuuuuuuuh !
j'adore le vava mais surtout surtout le pseudo
bienvenue ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité






MessageSujet: Re: Ava • don't put the blame on me Sam 20 Mai - 13:55

Haan t'es adorable, merci
Pour ma part, moi j'aime beaucoup ton perso' (oui j'ai déjà louché sur ta fiche )
Revenir en haut Aller en bas

avatar



Bateaux envoyés : 174
J'ai rapporté à ma famille : 139
A Bristol depuis : 08/05/2017
Job/studies : x
Avatar, crédits : av (.wings)


MessageSujet: Re: Ava • don't put the blame on me Sam 20 Mai - 15:54

Bienvenue parmi nous o/
Et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://des-astres.tumblr.com/
Invité
Invité






MessageSujet: Re: Ava • don't put the blame on me Sam 20 Mai - 17:59

Bienvenue par ici I love you
Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité






MessageSujet: Re: Ava • don't put the blame on me Sam 20 Mai - 20:29

Cette femme !
Bienvenue à toi, en espérant avoir un petit lien avec toi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité






MessageSujet: Re: Ava • don't put the blame on me Dim 21 Mai - 1:45

Merci à vous trois, vous êtes adorables
Elijah, je te garde un lien au chaud dès que je serais validée, promis
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité






MessageSujet: Re: Ava • don't put the blame on me Dim 21 Mai - 15:10

Bienvenue et bon courage pour ta fiche .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité






MessageSujet: Re: Ava • don't put the blame on me Dim 21 Mai - 17:24

Merci
Revenir en haut Aller en bas

avatar



Bateaux envoyés : 283
J'ai rapporté à ma famille : 254
A Bristol depuis : 27/04/2017
Job/studies : gérante de l'hôtel de la ville depuis cinq ans.
Avatar, crédits : sophia bush, lux aeterna
Disponibilité rp : 3/3


 YOU ▵  YOU ▵   YOU




MessageSujet: Re: Ava • don't put the blame on me Lun 22 Mai - 14:10

Etant donné que Wes n'est pas venu depuis un moment, je valide .

_________________
Si l'amour peut briser les cœurs, il peut aussi les cicatriser. ▵ ©️endlesslove.
if you're a bird, i'm a bird ▵



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité






MessageSujet: Re: Ava • don't put the blame on me Lun 22 Mai - 14:37

Avec un peu de retard, bienvenue à toi Jamie est un super choix Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité






MessageSujet: Re: Ava • don't put the blame on me Lun 22 Mai - 16:24

Olivia Hastings a écrit:
Etant donné que Wes n'est pas venu depuis un moment, je valide .
Je n'avais pas vu ce détail dans ma hâte Et merci pour la validation


ENZO MARSHALL. a écrit:
Avec un peu de retard, bienvenue à toi    Jamie est un super choix Smile
Merci pour l'accueil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité






MessageSujet: Re: Ava • don't put the blame on me Lun 22 Mai - 16:33

Oui j'en suis désolée ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Ava • don't put the blame on me

Revenir en haut Aller en bas
Ava • don't put the blame on me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Can't Blame White People.
» 01. [Appartement Pillsbury/Schuester] Blame It on the Alcohol !
» I blame you for the moonlit sky (le 25 juin à 23h)
» Blame On It
» 'cause i'm only human after all, don't put your blame on me. (sully)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♡ Love is blind :: ARCHIVES :: LIB 1.0-