AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
REOUVERTURE DU FORUM AVEC LA VERSION NUMERO DEUX ! N'hésitez pas à faire un tour dans les préliens et les scénarios des membres . Le deuxième topic commun se trouve ici . La première intrigue autour des interrogatoires concernant le meurtre du maire est en place ici .

Partagez|

Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis (Mindy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis (Mindy) Lun 22 Mai - 17:26

Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis
Mindy & Enzo
Made me give you the eye and then panic, Now I've one thing to say and that's dammit Janet, I love you !
Le retour des beaux jours rendait à la ville de Dartmouth ses couleurs habituelles, ternies dernièrement par le meurtre du maire. Enfin, c'était bien sympa, le soleil et la chaleur mais Enzo crevait de chaud dans son uniforme de médecin. Sur son torse, une broderie fine indiquait son nom et son statut d'interne. La broderie était bien la seule chose fine sur le vêtement, le tissu le composant étant d'une lourdeur pénible avec ce temps. De plus, la clim n'était pas encore fonctionnelle. Néanmoins, cela n'entacha pas la bonne humeur légendaire du brun. Il finit les soins qu'on lui avait demandé de faire dans la joie, n'hésitant pas à s'attarder auprès de ses patients et à égayer quelque peu leur journée dans l'enfer de l'hôpital par cette chaleur. Il termina sa garde assez tôt dans l'après midi et alla faire un tour en pédiatrie. C'était son coin favori de l'hôpital, ici la candeur était de mise, ce en dépit des diagnostics assez terribles à encaisser. Il évita soigneusement l'ancienne chambre de la petite Lucy, la petite leucémique avait du passer aux soins intensifs quelques nuits plus tôt et il ne voulait pas voir son lit d'enfant vide. Enzo croisa l'infirmière en chef qui l'informa qu'un petit casse cou venait de se faire plâtrer la jambe. Ni une ni deux, il alla voir comment le petit patient s'en était sorti. Comme un chef, l'enfant était fier de son nouvel accessoire qui allait l'accompagner quelques mois. Il arriva pour finir à la chambre de Jaimie, un mucovicidosique attachant, drôlement lucide du haut de ses 15 ans. Il parla un moment des derniers films à la mode. Jaimie aurait rêvé de voir les Gardiens de la Galaxie, mais il avait raté la sortie du film à cause d'une hospitalisation, la sortie du second volet des aventures des héros ravivait cette envie. Enzo lui promit avant de partir de faire son possible pour que le jeune garçon puisse voir son film.

Le brun quitta finalement l'hôpital aux alentours de l'heure du goûter. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas vu ou eu de nouvelles de Mindy. Son amie semblait s'arranger pour ne pas le croiser. allez vous en savoir pourquoi. Une chose était sûre, la psychologie féminine était un mystère pour le jeune homme, même parfois les humeurs de sa sœur ou le comportement de Mindy lui échappaient. Et pourtant, la première il la connaissait depuis sa naissance et la deuxième était son amie d'enfance, connue à l'âge de huit ans. C'est ce qui poussa le jeune homme à se diriger vers la glacerie où travaillait sa belle. Oui, car le jeune homme en était amoureux, mais jamais n'aurait-il osé le lui avouer. Cela durait depuis longtemps, la jolie brune lui hantait ses jours et ses nuits, sans laisser de repos au médecin en herbe. Il se contentait de ce que la vie lui donnait. Mais il se sentait bouillir à l'intérieur. Un jour, la folie l'emporterait et qu'importe les conséquences, il se déclarerait à Mindy. Enfin bref, Enzo fit un détour par une boutique de CD et DVD et acheta le fameux film que Jaimie voulait tant voir. Comme par hasard, ce magasin se trouvait non loin du lieu de travail de Mindy.

Il arriva bientôt devant la boutique, constatant que Mindy était effectivement au service, il arrangea son uniforme en utilisant le reflet de la devanture afin d'être tout de même présentable. Il n'avait pas prévu de passer voir son amie et n'avait pas de change, seule sa veste à capuche ornait son casier à l'hôpital, et hors de question de la mettre sur le dos. Sa chemise était suffisamment chaude comme ça. Il entra et attendit gentiment son tour, un grand sourire ornant ses lèvres. C'était l'effet Mindy, la journée avait beau être la pire qu'il soit, la voir rendait au jeune homme son sourire.

"Hello stranger ! Vous aviez quitté la ville dernièrement et pris le large ? Cela fait un moment qu'on ne vous a pas vu dans le coin, j'ai presque cru que Batman vous avez enlevée ! "
commença-t-il, enjoué, loin de lui l'idée que de faire culpabiliser qui que ce soit. "Je vais vous prendre une glace pistache-fruits rouges et smarties, s'il vous plaît."Il marqua une pause, avant de reprendre avec douceur. "Tu m'accompagnes ? C'est pour moi." Avec un peu de chance, la jeune femme pourrait prendre sa pause de l'après midi en la compagnie du médecin et ils pourraient discuter gentiment comme au bon vieux temps. Les jeunes gens avaient assez peu de moments pour eux deux et la plupart du temps qu'ils se voyaient, c'était en présence de Leah, la sœur d'Enzo. Cela ne dérangeait pas Enzo, justement, la présence de sa sœur l'empêcher de s'emporter et d'avouer ses sentiments pour la jolie Mindy. Et éventuellement de se prendre un râteau monumental de la part de la jeune femme. C'était là le frein majeur d'Enzo quand à avouer ses sentiments à la fille de pêcheurs. Néanmoins, son amie lui manquait terriblement même s'il faisait tout pour ne pas le montrer. Une chose était sûre, la glace rafraîchirait son corps et son esprit et laissait entrevoir une fin d'après midi agréable.



black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas

avatar



Bateaux envoyés : 127
A Dartmouth depuis : 08/05/2017
Job/studies : vendeuse de glace à la gelateria
Avatar, crédits : av (vinyles idylles), sign (northern ligts)
Disponibilité rp :


MessageSujet: Re: Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis (Mindy) Sam 27 Mai - 2:13

- FUIS MOI JE TE SUIS, SUIS-MOI JE TE FUIS -
enzo & mindy
Mindy était plongée dans son travail, ne voulant pas réfléchir. Elle avait vu Enzo pour l’hommage du maire, et depuis évitait totalement de le contacter. À la place, elle se concentrait sur les choses réelles, telles que son travail, son logement, sa famille. Tout en essayant de calmer Leah, qui voulait tant lui présenter des garçons. Elle n’avait pas le cœur à ça, bien que ce fût une solution radicale pour l’oublier lui. Mais elle n’était pas comme ça, ne l’avait jamais été. Un peu naïve et très peu expérimentée dans la matière, dans le fond, elle ne s’y était jamais vraiment intéressé. Mais son stupide cœur avait décidé de battre pour le frère de sa meilleure amie. Comme situation pourrie, elle ne pouvait pas du tout faire mieux.

Elle servit son client puis se retourna afin de refaire le plein de pots et de coupelles. De peur, elle faillit faire tout tomber avant de poser ses yeux sur lui. Elle posa une main sur son cœur qui tambourinait encore « Enzo ! Tu m’as fait peur ! » Elle soupira et lui foutu une pichenette sur le front en guise de représailles. Puis elle se concentra sur sa commande, la préparant comme toujours. Depuis le temps qu’elle le connaissait, elle avait appris ses manies, mais aussi les choses qu’il aimait. Une fois la glace prête, elle lui mit sous le nez, et lui sourit « Et voici ! » Elle se redressa et observa l’horloge avant de se mordre la lèvre « J’ai ma pause dans cinq minutes, installe-toi, j’arrive. » Elle aurait pu lui dire non, et agir avec lui comme avec n’importe quel client. Mais ce n’était pas n’importe qui. Avec un sourire d’excuse, elle servit les autres clients, sous le regard de son patron qui pour une fois, était présent derrière elle. Ayant trop besoin de ce travail et de sa paye, elle ne voulait pas faire d’écarts. Oh bien sûr, les Marshall avaient de l’argent, et plus d’une fois Leah et son frère lui avaient offert quelque chose. Mais cette fois-ci, ce n’était pas du tout pareil. Elle avait l’âge de se débrouiller, et ne voulait pas d’aide. Et puis, elle gérait quand même bien dans son boulot, comparé à une autre de ses collègues. Une fois les clients servis, elle ôta enfin son tablier et cet horrible chapeau qui lui donnait un air bizarre, et fila rejoindre son ami, glace en main. « Me voici donc, Batman à bien voulu me libérer pour un petit moment en votre compagnie ! » Elle sourit, amusée. Même si la jeune fille voulait passer le moins de temps possible seule avec lui, ces moments étaient très agréables et lui faisaient oublier le reste.

Elle planta sa cuillère dans la glace et la porta à ses lèvres, le fixant « Tu as fini tôt dis-moi, tu as changé tes horaires ? » Bon d’accord, c’était un peu étrange, mais avec Leah, ils s’étaient tous donné leurs emplois du temps pour concorder leurs moments ensemble. « J’avais oublié à quel point cet uniforme te donne une image bizarre, regarde-moi ce col ! Mon père, je vais devoir me confesser ! » Elle adorait le taquiner sur ce sujet, sachant pertinemment que ça le ferait grogner. Mais c’était tellement drôle de le faire rager, et puis au moins, elle ne pensait pas au fait qu’il était beau aujourd’hui, et que son sourire était à tomber. Merde, elle était pire qu’une gamine, s’en était limite pathétique. Une voix au fond de sa tête lui criait de se reprendre et d’avancer. Facile à dire, à faire par contre, c’était autre chose. « Aller ne boude pas Zozo, je te taquine ! » Et elle se retint de rire, ce surnom, elle l’utilisait depuis des années, mais il n’avait jamais eu l’air aussi ridicule qu’à ce moment-là.

_________________
Don't save me, Don't save me.
après tout, certains disent que les plus belles histoires d'amour sont celles qu'on n'a pas eu le temps de vivre. peut-être que les baisers qu'on ne reçoit pas sont aussi les plus intenses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://des-astres.tumblr.com/
Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis (Mindy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» KATHERINE & HENRY ♛ « Fuis moi, je te suis. »
» Fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis. || Avec Le Manipulateur.
» Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis (Mindy)
» Suis-je c'que les gens pensent que je suis ? Ou bien suis-je c'que je suis, quoi qu'les gens pensent : tu me suis ? | Nuage de Lierre
» Fuis-moi je te suis, suis-moi, je te fuis [PV Matthew]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♡ Love is blind :: ARCHIVES :: LIB 1.0-